Les insectes de la Vallée de la Gartempe

Trois espèces de libellules d'intérêt communautaire ont été rensencées sur le site.

La petite libellule Agrion de Mercure, Coenagrion mercuriale a été notée dans un ruisseau au sein d'une station de prairie riche en fleur. Utilisant préférentiellement les ruisseaux lents riches en végétation herbacée rivulaire, elle est plutôt susceptible de se trouver dans les parties amont des affluents de la Gartempe.

L'amont du Moulin de Guillerand abrite la reproduction de deux autres libellules : le Gomphe de Graslin, Gomphus graslinii et la Cordulie à corps fin, Oxygastra curtisii. Toutes deux préfèrent habituellement des eaux plus lentes comme c'est le cas en aval à partir de Saulgé.

Côté papillons, le Cuivré des marais, Lycaena dispar trouve dans les prairies humides à hautres herbes les plantes hôtes de se chenille. Trouvé sur une station au Chambon, ce papillon est susceptible d'en fréquenter d'autres sur le site. Ce même type de milieu accueille également le Damier de la succise, Euphydryas aurinia dont la plante hôte est la Succise des pré. Il a été observé au moulin de Guillerand.

Enfin, le Lucane cerf-volant, Lucanus cervus est un coléoptère dont la vie larvaire dure plusieurs années et se passe dans le bois mort des vieux arbres, chênes et frênes notamment. Son habitat potentiel est ainsi constitué de tous les boisements, dont les haies, qui contiennent des arbres surmatures. Ces conditions sont elles-mêmes favorables à deux autres espèces patrimoniales : le Grand Capricorne et la Rosalie des Alpes.

 

Cordulie à corps fin
(Aquarelle V. Gauduchon, LPO Vienne)

 

Cuivré des marais
(Aquarelle V. Gauduchon, LPO Vienne)