Les landes rajeunissent

Les landes, localement nommées « brandes », sont une des richesses biologiques du site Natura 2000 et leur préservation figure dans les priorités d’actions du Document d’Objectifs. En 2009, l’association Vienne Nature a réalisé une cartographie affinée des milieux de landes qui permet de cibler les parcelles pour lesquelles des travaux d’entretien ou de restauration de la végétation sont nécessaires. Depuis 2012, trois propriétaires ont signé un Contrat Natura 2000 pour financer des travaux de rajeunissement de landes.

Les modes de gestion appliqués  ont été adaptés en fonction de l’état des landes. Lorsqu’elle n’a pas été entretenue depuis plus de 15 ans, la végétation est très dense avec un mélange de bruyères et d’autres ligneux arborés comme la bourdaine. Cette lande dégradée nécessite des travaux de restauration avec un broyeur forestier.

Plus de 10 ha de landes ont ainsi été restaurés par M. Redon, entrepreneur de Bellefonds. Pour les 3 hectares restants, la brande était plus jeune et donc en meilleur état ce qui a permis son exploitation par l’entreprise Guillet de Montmorillon. À l’aide de son « brandator », M. Guillet a récolté la brande qui a ensuite été utilisée pour la confection de filtres biologiques. Ce type d’entretien, par coupe avec exportation, est le mode de gestion le plus adapté à la préservation des landes car il permet d’évacuer la matière organique. En effet, la végétation des landes pousse sur des sols pauvres qu’il convient de ne pas enrichir au risque de favoriser le développement d’un autre type de végétation et donc de conduire à la disparition des landes.

Dès le premier printemps après les travaux, les bruyères ont repoussé souvent accompagnées par la molinie. C’est après une période de 12 à 15 ans que la prochaine coupe d’entretien pourra avoir lieu permettant ainsi la préservation des milieux de landes.

 

Parcelle de lande après les travaux de rajeunissement (à gauche)
(© C. Gracieux, LPO Vienne)

 

 Consultez la carte des landes